Toutes les actualités

Comment j'ai installé un robot point de collecte de produits d'épicerie en réalité augmentée/Le coin du Cleveroonik

16.09.2020 | Cleveron

Auteur : Marge Taivere, Directrice Régionale de Cleveron en Amérique du Sud

Lorsque l’interdiction de voyager a été décrétée au mois de mars, nous étions en pleine installation du premier robot de collecte de produits d’épicerie de Cleveron à l’étranger. L'équipe Cleveron en charge des installations et des formations s'est rapidement rendu compte que ses membres ne pourraient plus voyager aussi librement qu'auparavant. Nous avons pris cette situation comme un nouveau défi : comment installer un robot si vous n’êtes pas en mesure de former l'équipe au siège de Viljandi ou de vous rendre sur site ? Nous avons trouvé une solution : une formation à distance en réalité augmentée pour les installations. La solution a été imaginée en à peine quelques mois et devait être testée avant de proposer à nos partenaires d'installer des machines avec une assistance uniquement virtuelle.

Notre objectif était de concevoir des instructions techniques claires et compréhensibles pour tous, peu importe les compétences techniques et la connaissance de nos technologies dont disposaient nos interlocuteurs. Pour réaliser les tests, nous avons réuni une équipe spéciale composée d’employées des services marketing, vente, informatique et R&D. La plupart d'entre elles n'avaient aucune expérience de l’installation d'un robot point de collecte. J'ai eu l’immense plaisir de faire partie de cette équipe.

Nous avons commencé par lire les documents techniques sur le robot point de collecte de produits d'épicerie, son installation et son étalonnage. Nous avons ensuite dû passer un test de connaissances sur le portail de formation en ligne de Cleveron. Au début, le nombre de documents et de données techniques à assimiler était assez décourageant, mais plus nous avons pris connaissance de ces informations, plus nous nous sommes familiarisés avec cette machine complexe.

Lorsque je suis arrivée dans l’espace de formation, les filles essayaient déjà les casques de réalité augmentée et l'iPad qui nous ont permis de voir l'intérieur et l'extérieur de la machine. Notre formateur ne s’est pas laissé décourager par nos (très, très nombreuses) questions. Au lieu de cela, il nous a demandé d’enfiler nos casques et de commencer par le début.

Le premier jour, nous avons toutes les quatre conduit la nacelle élévatrice et avons monté différentes pièces métalliques à l'extérieur de la machine. Nous avions l’impression d’assembler une armoire IKEA géante. Beaucoup de vis et de rondelles devaient trouver leur place. Personnellement, j’ai adoré m’occuper de la mise à la terre de la machine. Le câblage était-il correct ? Nous avons dû attendre le lendemain pour le savoir.

Nous savions que le deuxième jour serait beaucoup plus difficile, car la phase d’étalonnage de n’importe quel robot s’avère souvent complexe. Nous avons branché l'alimentation principale et commencé la vérification du signal de toutes les pièces mobiles, moteurs, avertisseurs sonores, etc. Tout a parfaitement fonctionné, même les lampes que nous avions mises à la terre la veille ! La deuxième journée était entièrement consacrée à la réalité augmentée et à l'étalonnage. Concrètement, l'étalonnage consiste à ce qu'une personne entre et sorte de la machine pour soulever les caisses et en corriger la position. Une autre personne reste à l'extérieur et suit les étapes sur l'interface de réalité augmentée. Je ne dirais pas que j’ai tout compris, car cela me prendrait évidemment plus de temps, mais la logique générale est facilement compréhensible par la pratique.

Nous avons toutes beaucoup appris pendant ces deux jours. Certaines n'étaient jamais montées dans une nacelle élévatrice ou n’avaient jamais utilisé de perceuse électrique. Aucune de nous n’avait utilisé la réalité augmentée auparavant, et nous avons toutes été très impressionnées par la technologie elle-même. Notre équipe d’ingénieurs a créé un outil magnifique par sa simplicité, que nous avons pu tester en avant-première. Notre équipe de formateurs a également recueilli de nombreux retours qu’ils utiliseront pour améliorer le programme afin de former des installateurs dans le monde entier.

Mais ne vous méprenez pas, notre formateur nous a beaucoup aidé pour l’installation, il a d’ailleurs fait preuve d’une grande patience. La machine n’est pas simple à installer, mais c’est tout à fait faisable. Nous étions à la recherche d'une solution d’installation à mettre en œuvre dans une période où il nous était impossible de nous rendre aux États-Unis, en Australie et dans de nombreux autres pays qui avaient fermé leurs frontières les uns après les autres. Et nos partenaires ne pouvaient pas non plus venir à Viljandi pour se former. Cette procédure d'installation avait pour objectif de prouver que nos documents techniques et notre solution de réalité augmentée sont suffisamment clairs, compréhensibles et faciles à mettre en œuvre pour nos partenaires (avec l'assistance de nos techniciens à distance), même dans les circonstances exceptionnelles que nous connaissons. Et nous avons indubitablement atteint cet objectif.

*Un « Cleveroonik » est un employé de Cleveron.

Commencez par nous contacter

Contactez-nous pour plus d'informations sur le RSI, les logiciels, l’assistance technique, le processus d’essai ou sur n’importe quel autre sujet.
  • Vente au détail
  • Logistique/Poste
  • Immobilier
  • Distributeur
  • Agent
  • Autre

Pour plus d'informations, appelez-nous ou envoyez-nous un e-mail

Reio Orasmäe
Responsable des Partenariats Commerciaux

E-mail : [email protected]
Téléphone : (+372) 609 1671